préfet vina

C’est dans l’Arrondissement de Ngaoundéré 3e  que le Préfet du département de la vina a poursuivi sa tournée de prise de contact cette semaine. Après les villages Manwi, Bini et Malang, c’est au tour de Malo Goni et Maiborno de dérouler le tapis rouge à Luc NDONGO ce jeudi 24 janvier 2019. Premier arrêt, la chefferie du 3e degré de Malo Goni. Ici, le patron du département est allé toucher du doigt les réalités du terrain ; notamment les difficultés rencontrées par  les populations locales dans la culture du maïs en qualité et en quantité. Durant cette escale, l’autorité administrative a également visité le lieu de stockage du maïs du village Malo Goni. En quittant les lieux dans l’après-midi, l’hôte de Malo Goni a rassuré les populations d’une prise en charge de leurs multiples doléances.

LIRE AUSSI:  [Nomination du SGPR Adjoint]: le merci de l’Adamaoua à Paul Biya

Même son de cloche du côté de Maiborno situé à quelques jets de pierre de Malo. Ici, les habitants ont salué la présence du préfet parmi eux. « Nous sommes très fier de vous accueillir chez nous cela prouve à quel point vous accordez de l’importance aux différentes activités agro-pastorales que nous menons dans notre village. Nous vous prions de transmettre nos remerciements à qui de droit pour des nombreuses  actions des pouvoirs public à l’endroit des cultivateurs de Maiborno », a dit au Préfet, Elh Nana DJOUBAIROU, Président d’une société coopérative de la localité. Ces actions sont entre autres le don des intrants agricoles, des produits phytosanitaires, des appuis techniques et un magasin de stockage d’une superficie de 130 m². En encourageant les meilleurs producteurs de la patate douce et de la pomme de terre dans sa circonscription administrative, le n°1 de la vina affirme « je suis très heureux de me retrouver chez les meilleurs dans leurs domaines. Je vous félicite. Je vais transmettre vos doléance aux autorités compétentes et vous méritez une suivi total allez vers l’avant  ». Visites du magasin de stockage de pomme de terre et de l’unité du biogaz ont constitué les temps forts du passage de Luc NDONGO     à Maiborno.

LIRE AUSSI:  Université de N'Gaoundéré : le malaise persiste

L’aspect sécuritaire n’est pas mis aux oubliettes. Partout où  il est passé, l’appel est le même. La collaboration avec les forces de maintien de l’ordre en dénonçant toute personne suspecte afin de butter hors de nos frontières le phénomène de prise d’otage avec demande de rançon dans la région de l’Adamaoua.

LIRE AUSSI:  Université de N'Gaoundéré : le malaise persiste

 

 

 

Laisser un commentaire