Cnjc Nyambaka

20 jeunes désœuvrés de l’arrondissement de Nyambaka, suivent une formation en vue de l’obtention du permis de conduire. C’est le fruit d’une collaboration entre le CNJC antenne de Nyambaka et l’Auto école Ramadan. Cette formation vise à préparer les participants à l’obtention du permis de conduire catégories A et B. L’initiative du Président Aliyou Sadjo, épargne à ces jeunes non seulement le déplacement dans les métropoles mais également, permet l’obtention de ce  précieux document à moindre coût. Pour le permis de conduire catégorie A, les bénéficiaires déboursent la modique somme de 30.000 F CFA et 45.000 F CFA pour celui de la catégorie B.

Cette action rentre dans le cadre des activités du CNJC Nyambaka. En effet, sous la houlette de son Président Aliyou Sadjo, le CNJC Nyambaka a mené plusieurs activités en 2018. Au rang de celles-ci, la campagne de sensibilisation. Ces œuvres caritatives sont organisées avec le concours du Centre Médical d’arrondissement de Nyambaka. La restitution des résolutions du Symposium national et le slogan d’engagement de la jeunesse Camerounaise fait également partie intégrante des activités phares. La sensibilisation des jeunes moto-taximen sur le respect des emblèmes nationaux et l’incivisme vis-à-vis des autorités n’est pas en reste.

Perspectives

Aliyou Sadjo, President CNJC Nyambaka
Aliyou Sadjo, President CNJC Nyambaka

Le bureau exécutif communal du CNJC de Nyambaka ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. En 2019, en collaboration avec le Centre Médical d’Arrondissement et EMAPUR, il souhaite étendre le chapelet d’activités.   « Nous envisageons lancer le test de dépistage du VIH/SIDA et plusieurs autres maladies durant la semaine de la jeunesse. Aussi, nous lancerons une campagne d’inscription de jeunes en âge de voter sur la liste électorale, la formation des tous les jeunes de la localité au secourisme. Une collaboration entre le CNJC et le centre de formation Agro-pastoral de Nyambaka nous permettra d’assurer la formation des jeunes en Agriculture et l’élevage. Sans oublier la formation des jeunes en informatique que nous lancerons avec IAI Cameroun antenne de Meiganga », confie le président du CNJC Nyambaka à Adamaoua 24. Pour continuer son combat, celui d’assurer la réussite de la jeunesse, Aliyou Sadjo lance un appel aux autorités camerounaises. « Nous souhaitons que notre tutelle puisse nous appuyer financièrement pour nous permettre d’atteindre nos objectifs parce que tout ce que nous faisons  c’est à nos frais, c’est dans nos poches qu’on sort de l’argent pour mener ces activités. », suggère-t-il.

 

 

Laisser un commentaire