sortie de la deuxième vague de la promotion 2018 de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature

Présidée par le général de division, commandant les écoles et centres d’instructions interarmées, Philippe Mpay, la cérémonie marquant la fin de la préparation militaire supérieure de la deuxième vague de la promotion 2018 de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature s’est déroulée en présence du directeur général de l’Enam, Soumbou Angoula, qui effectuait par la même occasion sa première sortie officielle.

En effet, le stage qui a débuté le 28 novembre 2018 s’est étalé sur 45 jours soit six semaines effectives de cours intensifs. Quinze matières sont dispensées aux stagiaires en plus des conférences diverses. Dans le domaine de la formation générale, la discipline, la responsabilité, la présence et la formation civique et morale sont les grands axes. Concrètement, le stage a pour objectif de sensibiliser les stagiaires aux problèmes de défenses nationale et de sécurité dans le cadre de leur formation d’administrateur, de faire acquérir à ces derniers quelques connaissances techniques et tactiques pouvant leur permettre de s’imprégner du métier de militaire, de cultiver en eux l’exemplarité dans le comportement, la tenue, l’obligation de réserve. L’obéissance absolue aux lois, aux règlements, aux institutions et à ceux qui les incarnent, fait également partie intégrante de ladite formation. Dans le domaine des méthodes, tous sont capables d’appliquer le guide de raisonnement tactique (GRT) et maitrisent avec brio, les cadres d’ordres du chef d’équipe. Au cours de leurs formations, les stagiaires se sont également frottés à plusieurs exercices militaires, notamment aux maniements des armes. Le contingent 2018 de la préparation militaire supérieure est constitué de 412 stagiaires dont 262 hommes et, 150 dames reparties en 12 sections de 34 stagiaires chacune, soit quatre compagnies d’instruction de 103 stagiaires chacune. 42 stagiaires issues des pays amis ont également pris part à cette préparation militaire supérieure.

LIRE AUSSI:  Lycée de Gangassaou : 14 millions pour l’ouverture de la section anglophone

Selon les formateurs, le stage se termine sur une note de satisfaction avec 98,31% de taux de réussite et 16% d’échec. 405 personnes s’en sortent avec une moyenne égale ou supérieure à 12 sur 20. En outre, sept stagiaires n’ont pas pu satisfaire aux conditions d’obtention de diplômes. Seuls les stagiaires ayant obtenus en fin de cycle de formation une moyenne générale égale ou supérieure à 12 sur 20, n’ayant pas obtenu une note éliminatoire, soit une note inferieure à 6 sur 20, dans une matière, n’ayant pas fait l’objet d’une exclusion ou d’une absence irrégulière cumulée de plus de 5 jours et n’ayant pas fait l’objet d’une indiscipline caractérisée sont ainsi récompensés. Au cours de sa visite de travail, le nouveau directeur général de l’ENAM, Soumbou Angoula, avec à ses côtés, le directeur général adjoint, Harouna, a apprécié les démonstrations des stagiaires de l’Enam dans les différents ateliers.

LIRE AUSSI:  Fournitures scolaires : les commerçants montent les enchères