bilan maire Ngaoundéré 2

« Pour un coup d’essai, le 1er mandat d’Idrissou Abana fut un coup de maître » martèle un habitant de Gada Mabanga. Et pour Bobbo Salihou, Président de la Fédération de l’Undp dans la Vina et candidat à sa propre succession aux commendes de la Commune de Ngaoundéré 1er, « c’est un bilan qui gronde ». De 2013 à 2020, les réalisations du Maire de Ngaoundéré 2ème ont touché plusieurs secteurs favorables au développement local. Education, santé, social, infrastructures, jeunesse, environnement… la liste est loin d’être exhaustive. L’éducation, l’un de ses chevaux de bataille, a bénéficié de plusieurs infrastructures. L’on dénombre 25 salles de classes construites et plusieurs autres réhabilitées, 2435 tables bancs et des paquets minimums distribués. Pour étancher la soif de la population, Idrissou Abana a fait construire et réhabiliter 42 forages dans les différents quartiers et localités de sa commune. Dans le domaine de la santé, l’on peut citer la construction du pavillon de maternité du centre de santé intégré de Sabongari, la construction du centre de santé du quartier Nord-Cifan et celle de la clôture du centre de santé intégré de Sabongari.

Pavillon de maternité du Csi de Sabongari
Pavillon de maternité du Csi de Sabongari

Faciliter le déroulement des activités quotidiennes de la population a été également au centre des préoccupations du magistrat municipal. Pour preuve, durant son premier mandat, il a réalisé d’innombrables infrastructures qui lui « garantissent » notamment le vote des usagers de la route au premier rang desquels, les moto-taximen. 12 nouveaux ponts construits pour désenclaver des quartiers et localités de l’arrondissement, plusieurs kilomètres de routes réhabilitées dans le même sens, 14 blocs latrines dans les écoles et les marchés, des hangars au marché Djalingo, au marché de Darang et au petit marché, des boutiques au stade Ndoumbe Oumar, la liste est loin d’être exhaustive.

école

Idrissou Abana est un homme au grand cœur. Au quotidien, il cherche des voies et moyens pour améliorer les conditions de vies de ses compatriotes. Aux jeunes, il offre chaque année des stages de vacances. Durant son mandat, plus de 5320 jeunes élèves et étudiants ont bénéficié de ces stages et ont pu préparé sereinement leur rentée scolaire ou académique. Avec les partenaires au développement, il a formé des centaines d’autres jeunes notamment à la fabrication et la pose des pavées. Dans son élan de l’amélioration des conditions de vies des populations, M. le Maire a donné des tricycles aux handicapés moteurs et distribué chaque année, des aides alimentaires aux personnes vulnérables. Pour couronner le tout, il a construit 15 logements sociaux et organisé 2003 jugements supplétifs en vue de l’obtention de l’acte de naissance en faveur des enfants sans actes de naissance.

Actes de naissance

Seul Maire de la région dont la commune dispose d’un site internet opérationnelle et des réseaux sociaux régulièrement mis à jour, Idrissou Abana a su tirer profit des TICs pour être en contact avec la population. Sur le site de la commune de Ngaoundéré 2 , l’accès à l’information sur les différents services de la commune est un jeu d’enfants.

Ce travail acharné lui a valu plusieurs distinctions dont la plus récente est le 1er prix de la meilleure performance 2019 des communes de la région de l’Adamaoua. Un prix accompagnée d’une enveloppe de 50 millions de Fcfa décroché au guichet performance 2019. C’est sur ce bilan parlant et une feuille de route tout aussi ambitieuse que se base Idrissou Abana pour reconquérir le fauteuil de Maire de la Commune d’Arrondissement de Ngaoundéré 2ème.

Laisser un commentaire