les étudiants grevistes

Ils scandent à l’unisson: « on veut la lumière. Eneo doit partir » pour dénoncer les délestages répétés du courant électrique dans la ville de Meiganga. ce 22 mai, ces étudiants suivis par des centaines d’autres jeunes, ont bloqué la circulation pendant des heures sur la nationale N°1.

Avant de descendre dans la rue, le collectif des étudiants de l’EGEM saisi le sous prefet de l’arrondissement de Meiganga le 21 mai, pour « declaration de manifestation publique et pacifique contre le delestage permanent »

LIRE AUSSI:  N’Gaoundéré : Bobbo Salihou modernise le quartier de Hamadou Dawa

Selon les grévistes, l’absence du courant pendant plusieurs semaines consécutives a causé de nombreux dégâts sur leurs appareils et impacte négativement sur le déroulement de leurs études. En plus de paralyser la circulation, les grévistes ont marché dans les artères de Meiganga en scandant le même refrain.

Les autorités administratives, les élites intérieurs et les autorités traditionnelles locales ont tenté en vain de dissuader les étudiants grévistes.

LIRE AUSSI:  [Filouterie]: le don de Chantal Biya détourné à Ngan Ha


Face au courou des cops de L’EGEM, le courant à été rétablie dans l’après midi.
Les étudiants ont suspendu le mouvement d’humeur. Et ils reprendront dès que » le courant va partir » ont ils annoncé.

Vivez le Film de cette grève dans cette vidéo: