Le siwak en islam

Il trouve ses origines dans le Moyen Orient. Ce bâtonnet de quelques centimètres, est utilisé comme brosse à dent depuis plusieurs siècles. Pour certaines obédiences religieuses à l’instar de l’islam, l’utilisation du siwak est une forte recommandation du prophète Mohamed ( que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui ), aux musulmans. Tout part d’un Hadith rapporté par  Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°208. D’après Al Abbas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si je ne craignais pas de mettre ma communauté dans la gêne, je leur aurais imposé le siwak avec chaque prière comme je leur ai imposé les ablutions ».

En cette période de ramadan, à Ngoundéré,, le siwak fait partie du quotidien des fidèles musulmans. C’est le cas d’Ismaila Yaya qui traine avec lui son Miswak. Ses raisons sont les suivantes : « l’utiliser relève de la sunna du prophète. Il ne pèse pas et très efficace pour le bien être des dents. En plus il est moins cher». Moins cher le prix varie entre 100CFA et 250 FCFA l’unité, selon la taille et la grandeur. Son usage est déconseillé après la prière de Dohr pendant le Ramadan. A en croire aux propos des prédicateurs islamiques, passé cette heure, son application fait partir des actes qui tirent le jeûne vers le bas. Mais seulement, dans un contexte marqué par le Covid-19, il peut constituer un risque de propagation du virus de par son exposition, selon le personnel médical. Pour plusieurs chercheurs scientifiques, l’importance de cet arbuste ne se limite pas à ses racines. Composé principalement des alcaloïdes, de la silice, du fluor et de la vitamine C, le siwak est antimicrobiens et antibactériens.

Laisser un commentaire