Mohamadou Maroufou

Insécurité dans l’Adamaoua, le phénomène de prise d’otage fais encore parler de lui dans l’Adamaoua.

Dans la nuit du 24 au 25 décembre 2018, des hommes armés ont fait irruption dans le domicile de Mohamadou Maroufou.

Le chef du village Yokotondou dans l’arrondissement de Ngan-ha, département de la Vina, région de l’Adamaoua, s’est fait enlevé alors qu’il passait une nuit  paisible chez lui auprès de sa famille.

LIRE AUSSI:  Paul Atanga Nji : « nous sommes venus essuyer les larmes des populations de l'Adamaoua »

Selon nos informations, trois autres personnes dont deux hommes et une femme, ont été enlevé à Mabel, un village voisin de Yokotondou.

Ces enlèvements surviennent 24 heures seulement après la découverte macabre de la dépouille de trois personnes, retrouvées mortes à Maber dans le département du Djerem. Enlevées dans la nuit du 22 décembre, ces personnes ont été vraisemblablement tuées par leur ravisseurs.

LIRE AUSSI:  Enlèvement du chef de Yokotondou : l’étau se resserre autour des ravisseurs